TÉLÉCHARGER BARBARA KANAM FT PAPA WEMBA GRATUIT

Matondo mingi ya liboso. Nayebaki nzembo yango te. Yango wana esengaki ngai nayoka yango nanu malamu po na koyeba ndenge ya kolimbola yango. Lokola pe makomi na yango ezali na internet te, nalekisaki mwa ngonga po na kokoma yango. Elakisi maponi misato, elingi koloba nini? Bokuse Nzembo oyo ezali lisolo ya bato mibale : mwasi pe mobali.

Nom:barbara kanam ft papa wemba
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:38.78 MBytes



Congo-Kinshasa: Papa Wemba Aujourd'hui, la Diva africaine s'en souvient mais ne réalise pas encore la disparition du Roi de la rumba, qui avait une affection inéluctable envers elle. A lire dans les lignes qui suivent. Dans quel état d'esprit avez-vous appris la nouvelle sur la mort de Papa Wemba?

Barbara Kanam: Sa mort a choqué tout le monde. Papa Wemba est partie de manière brutale. Je pleure un Papa. Je crois que beaucoup de personnes sont dans mon état aujourd'hui. C'est vrai, on avait appris qu'il était tombé un peu malade.

Mais, particulièrement, je l'ai vu un mois avant sa mort. Il était plein de vie, en forme. On a même chanté ensemble sur une même scène lors d'une soirée de gala à Béatrice Hôtel à Kinshasa, dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes. Il était souriant. Il avait beaucoup des projets sur la musique. Je crois que cette chanson restera le plus beau cadeau et plus beau souvenir finalement qu'il m'a laissé. Vous aviez fait monter des banderoles à travers la Ville de Kinshasa en signe d'hommage à l'artiste.

Quel type de relations entretenez-vous avec le Roi de la rumba? Papa Wemba était un papa pour moi. Il avait une affection un peu particulière envers moi que je n'arrivais même pas à définir. Evidemment, je le connaissais depuis mon jeune âge. Pour moi, Papa Wemba était la méga star. Voir quelqu'un de sa dimension venir vers moi, me soutenir, me considérer, me tendre la main, je ne pouvais pas rester insensible. Il parlait toujours de moi en qualité de Diva africaine.

Il m'a beaucoup honoré. Avec toute sa grandeur, il m'a invité de chanter avec lui, dans son album. Il m'a donné toute ma place pour s'exprimer dans son dernier disque. Qu'est-ce qu'il attendait de moi pendant qu'il avait tout pour lui? Je le rencontrais en Donc, ça fait trois ans. C'était très profond notre relation.

C'est très rare de voir de nos jours des grands de son rang venir vers les jeunes. Peut-être ce que je retiens de lui, c'est le sens du respect qu'il avait envers moi.

Je n'ai jamais vu un artiste de sa trempe avec autant d'humilité et de simplicité. Surtout qu'il était notre plus grand Ambassadeur. Il a fait beaucoup pour la jeunesse et pour notre continent. C'est vraiment un Baobab de la musique africaine. Chacun de nous a été influencé quelque part par Papa Wemba.

Raison pour laquelle, je lui dois au moins ça. Pourquoi il vous a-t-il attribué ce nom? Il n'y avait que lui pour créer ces genres de concept. Il faut rappeler qu'il était un artiste au talent innombrable. Papa Wemba n'était pas que chanteur. Il faisait la peinture, le cinéma et le mannequinat.

Il était vraiment un artiste au vrai sens du terme Il avait un esprit ouvert. Lorsqu'il m'a demandé de chanter avec lui au studio. Il m'a dit, viens! Il me répond : tu vas l'écouter et tu verras que c'est une chanson taillée sur mesure. J'ai l'impression que ce nom commence à me coller à la peau, à la place de Diva Elle doit se respecter et prendre soin d'elle, cultiver l'amour autour d'elle.

C'est une façon de rendre hommage à la femme. Parce qu'il avait beaucoup de respect à la femme. Voilà pourquoi j'avais accepté de chanter cette mélopée avec lui. Quelle a été la place de Papa Wemba dans la musique congolaise, selon vous? Je pense que les hommages que cet artiste a reçus à travers le monde depuis la nouvelle de sa mort, prouve à suffisance le niveau qu'il avait.

De fois, on dit : nul n'est prophète chez lui. Il a fallu qu'il meure afin que son pays comprenne sa grandeur. Alors que de son vivant, on ne lui a pas donné sa place qu'il méritait. Regardons comment les médias internationaux sont-ils mobilisés et ont-ils consacré des tranches pour parler de ce monsieur.

C'était un des grands ambassadeurs culturel que le Congo n'a jamais connu. Près de 50 ans de carrière avec plus de 30 albums, il a introduit le courant de la world music dans la rumba. Il a chanté avec des grands du monde tels que Peter Gabriel, Ophélie Winter.

Il était très ouvert. Il a traversé tous les âges en réalisant des featuring avec toutes les générations. Il n'y a pas un jeune qui a manqué de partager un moment avec Papa Wemba. Il avait un esprit de rassemblement et d'anti-polémique. Sa grandeur repose aussi dans l'esprit de propulser les autres. Il avait un amour de transmettre, d'aider les autres à aller de l'avant. Il ne voulait pas réussir seul. A son niveau, il avait le temps pour les autres. Toutes ces qualités pousseraient à lui dire toujours merci.

Je lui serai toujours reconnaissante. Le Congo a perdu une grande légende. Avez-vous un souvenir particulier que vous garderez du Vieux? Curieusement, il était aussi une personne très timide. Je me souviens lorsqu'on faisait le clip vidéo de cette chanson. On avait l'impression que c'est ma chanson, c'est moi qui jouais et lui était derrière moi.

En liesse, il fondait comme un enfant en me laissant tout faire. Il me disait avec cette chanson, je verrai comment le public va encore me découvrir davantage avec un angle différent.

C'est ce que je suis en train de vivre aujourd'hui. Notre featuring m'a beaucoup permis de me rapprocher davantage des fanatiques de Viva-la-Musica, qui m'acceptent, désormais. Donc, il a apporté vraiment un plus dans ma carrière. Quelle leçon peut-on tirer de sa mort? C'est ça la grandeur de l'art, de la musique. Malheureusement, je ne chanterai plus avec lui. Mais, il m'a laissé quelque chose qui me restera à vie. Il y a aussi une autre leçon.

C'est que nous sommes tous des pèlerins sur terre. Tout est vanité. Nous sommes tous appelés à mourir un jour. Aucun homme n'échappera à la mort. D'où, il faut toujours poser des bons actes. Il faut apprendre à donner l'amour lorsque la personne est vivante. Savoir reconnaitre le mérite des autres lorsque l'occasion se présente. J'espère que beaucoup de gens ont du regret de ne pas avoir eu l'occasion de dire à Papa Wemba que tu étais bon ou excellent malgré les hommages. Il ne faut pas attendre sa mort pour manifester cela.

Il faut se faire du bien entre nous pendant qu'on est vivant. Parce qu'après ce sera trop tard! Croyez-vous à l'avenir du groupe Viva-la-Musica après sa disparition?

TÉLÉCHARGER THEME WINDOWS 7 NOIR AVEC SUPERBAR POUR XP

Triple option (feat. Barbara Kanam)

.

TÉLÉCHARGER LES CHANSONS DE TOGBÈ

Triple option (feat. Barbara Kanam)

.

Similaire